Inspire-expire, inspire-expire... La respiration, c'est la base du mouvement : si vous ne respirez pas, les cellules ne sont pas oxygénées et vous ne pouvez pas bouger librement. Apprendre à respirer, cela s’apprend. Dans mon objectif de trouver un mouvement libre et spontané, il est absolument nécessaire d’apprendre à bien respirer. Aujourd’hui, je vous propose donc 5 idées pour mieux appréhender votre respiration.

1- Découvrir sa respiration

On respire naturellement, mais c’est intéressant de découvrir le voyage de l’air dans notre corps. Votre respiration fait-elle travailler davantage votre thorax ou votre ventre ? C’est ce que vous allez pouvoir observer avec le premier exercice :

- Allongez-vous confortablement sur le sol.
- Déposez une main sur votre thorax et l’autre sur votre ventre.
- Laquelle de vos mains est la première à se soulever ?

Apprendre à respirer avec le ventre permet de développer vos réserves d’oxygène : une personne qui pratique une activité physique intense et qui respire par le thorax fatiguera beaucoup plus vite.


2- Apprendre à respirer consciemment

Pour bien respirer, il faut aussi prendre conscience de la globalité de son corps. Pour cela, on peut s’entraîner à suivre le trajet de l’air dans notre corps. Testez l’exercice suivant :

- Asseyez-vous confortablement sur vos ischions (les petits pieds de la colonne vertébrale sur lesquels on peut s’ériger). Il ne s’agit pas du fameux “tiens-toi droit”, on parle ici de mettre de l’espace entre nos vertèbres et permettre aux poumons de prendre toute leur place.
- Inspirez et découvrez le parcours de l’air : il arrive sur le bout du nez, il est filtré dans nos cornets naseaux, puis descend dans le pharynx, la trachée, les bronches, les bronchioles et enfin, leurs alvéoles. Imaginez que les poumons sont comme des arbres : ils ont un tronc, des branches remplies de grappes de raisin (en quelque sorte). Ces dernières reçoivent l’air oxygéné et le dirigent vers le coeur.
- Expirez et remarquez l’air tiédi qui sort de votre corps.
- Suivez le trajet de l’air qui entre et qui sort, qui entre et qui sort…

Prenez le temps d’être juste là, à observer votre respiration. Sans jugement, sans forcer, jusqu’à ce que vous sentiez que l’air circule librement.


3- Essayer l’inspiration positive

Respirer, c’est finalement faire entrer en soi de l’oxygène et expulser du dioxyde de carbone. Et si vous essayiez de retranscrire cela avec des émotions ? Essayez l’exercice suivant :

- Asseyez-vous confortablement sur vos ischions.
- Inspirez en pensant à introduire en vous une énergie positive. Songez à la paix, l’amour, la confiance, l’énergie…ce qui vous inspire
- Expirez en disant au revoir à vos soucis : le stress, la peur, les doutes…
- Recommencez plusieurs fois.

Vous vous sentirez rassasié(e) de bonnes ondes et vous aurez travaillé votre respiration par la même occasion.

Conseils pour apprendre à respirer

4- Adopter une bonne posture

Au moment où vous lisez ces lignes, comment vous tenez-vous ? Si vous vous relevez dans votre siège, c’est que ce petit exercice pourra vous être utile. Une bonne respiration passe par une bonne posture. Tentez de :

- Prendre conscience de l’appui de votre corps, que vous soyez debout ou assis.
- Essayer de vous tenir droit, avec les épaules baissées pour ouvrir la cage thoracique. Pas la peine de se tenir droit comme un “i”. L’idée, c’est de se grandir, se redresser en poussant sur vos appuis et en laissant tomber la pointe des omoplates vers le sol comme une cravate.
- Relever le menton et regarder droit devant vous sans tension.

Vous verrez que votre respiration sera plus naturelle, plus fluide.


5- Faire de l’exercice

Plus globalement, l’exercice physique permet d’apprendre à mieux contrôler la fréquence respiratoire. Certaines activités améliorent particulièrement la respiration. Le yoga ou le taï-chi, par exemple, cultivent l’amélioration du souffle et augmentent également les capacités de récupération. Évitez de faire de l’exercice de manière intense si vous vivez dans un endroit pollué. Vos poumons ne vous diront pas merci ! 

Sans forcément pratiquer une activité physique intense, on peut améliorer sa respiration au quotidien. Le simple fait de monter des escaliers ou de marcher d’un pas vif vous aide à améliorer vos capacités respiratoires.

Bonus :

Pour aller plus loin, je souhaite également partager avec vous le moyen mnémotechnique de la sophrologue Bénédicte Flieller pour apprendre à bien respirer :

R comme respiration consciente, à faire le plus souvent possible, dans toutes les situations, debout dans une file d'attente ou assis à votre table de travail.
E comme énergie, avec la lumière et la nourriture, rappelez-vous que l'air est une source essentielle d'énergie.
S comme souffler, avec 2F, l’expiration devant être deux fois plus longue que l'inspiration.
P comme persévérer, plus vous pratiquerez et plus vous récolterez les bienfaits d'une bonne respiration.
I comme inspiration, en se souvenant de bien gonfler la paroi abdominale.
R comme respiration, égale relaxation.

Si vous souhaitez aller plus loin dans la compréhension de votre respiration et de votre corps, n’hésitez pas à parcourir cette page pour découvrir les stages et les programmes que je propose pour vous accompagner.

Pour aller plus loin...
> Découvrez les stages et les programmes que je propose
> Les bienfaits de la Danse et Sens
> Les 10 enseignements du Body-Mind Centering