Comment changer ses habitudes ?

La plupart des gens vivent leur vie par habitude, sans avoir aucune idée de la direction à lui donner…c’est la vie qui les mène, pas eux. Ils refont machinalement ce que leurs parents ou grands parents faisaient. Ils traversent leur vie, comme un automate, sans faire un pas de côté, tout en ressentant, parfois, que ça n’a pas de sens.

Ils sont en mode pilotage automatique, tout en se plaignant que cela ne va pas ! 95% de ce que nous faisons, ressentons, pensons, résultent d’habitudes acquises ! Nous ne nous en rendons même plus compte. 

Nous rêvons d’être comme celui-ci ou celle-là, d’avoir sa vie, sans remettre en question nos systèmes de fonctionnement qui ne nous y mèneront certainement pas :) 

Pourquoi ? 

Dès l’enfance, nous avons intégré une série de réactions conditionnées qui nous poussent à réagir automatiquement, sans réfléchir et sans remettre en question ce que TOUT LE MONDE fait, pense et ressent ! 

Ca a des avantages certains : cela nous aide à rester sain d’esprit et nous permet de gérer les affaires courantes du quotidien. Nous pouvons alors penser à des choses créatives et enrichissantes. Les habitudes ont donc du bon, tant qu’elles sont positives :) 

Le problème est que nous en avons beaucoup de négatives ! Nous ne mangeons pas forcément sainement, certains fument, boivent, d’autres ne font pas d’activité physique, d’autres n’ont aucune discipline et ne savent pas là où ils souhaitent vraiment aller…

Ne serait-il pas temps de reprendre les rênes de votre vie, et d’aller là où VOUS avez envie d’aller ? 

Comment voulez-vous changer (de forme, d’apparence, d’état d’esprit, de quotidien, de relations…), si vous ne mettez pas en place de bonnes habitudes qui vont dans le sens de votre destination ? Encore faut-il la connaitre, vous poser des questions, faire en sorte que ça change, car ça ne se fera pas tout seul ! 

* Si je ne remplis pas ma journée par des valeurs hautes, elle se remplira par des valeurs basses ! Encore faut-il avoir travailler sur vos valeurs hautes ? Quelles sont-elles ?

Par exemple, pour moi le couple et la famille sont une valeur haute : je prends soin de mon couple en proposant des dialogues appris avec la méthode Imago, et de ma famille en organisant des rencontres régulières. 

* Une autre de mes valeurs hautes, est mon travail. J’aime ce que je fais : je passe beaucoup de temps à chercher, lire, écouter, me laisser inspirer pour me nourrir et me servir de ce que j’ai appris en l’appliquant à moi-même, puis en le transmettant.

Le problème est que la plupart d’entre nous voudrait avoir la vie de quelqu’un d’autre, en fonction des valeurs de quelqu’un d’autre, sans se demander quelles sont les siennes…

Qu’est-ce qui est important pour VOUS ? Et faites le, pas pour les autres, mais pour VOUS. Par exemple, il est essentiel pour moi de voyager, d’aller voir ailleurs, de me laisser stimuler, inspirer par d’autres façons de vivre, de bouger, de croire, de faire, de penser, de ressentir et d’agir…

Vous êtes forcément « maître » dans un domaine, vous avez une spécificité, un don, des talents, et des natures et intelligences singulières : quels sont-ils ? 

Par exemple, je suis douée en organisation, et ai une nature « guérisseuse » : je m’en sers en séances individuelles et accompagne des personnes lors de retraites ou de programmes individuel ou collectif. J’aide les autres à se réapproprier leur corps et à se remettre en mouvement à tous les sens du terme.

Si je vis avec mes valeurs hautes, je suis nourrie et remplie, sinon, je me sens vide et laisse l’espace à la peur, au doute, aux croyances limitantes qui me freinent, et m’empêchent d’avancer.

Un de mes objectifs : toucher au moins 100000 personnes pour leur apprendre à prendre soin d’elles, à prendre conscience à quel point leur cORps est un très-OR…Qu’est-ce que je fais pour cela ? J’écris un livre, des articles, des ebooks, j’offre ma vision, j’espère les inspirer : je sais que des personnes en ont besoin, ont envie d’apprendre ma « méthode » pour les aider à évoluer et à s’accepter telles qu’elles sont, et non pas telles qu’on voudrait qu’elles soient…

Je tiens mon cap depuis 34 ans : j’ai appris, puis appliqué, puis enseigné et ai transformé ma façon d’aborder le sujet : je ne suis plus une artiste sur scène, mais une artiste en relation avec les personnes qui souffrent et ont besoin de mon soutien, de mon accompagnement. J’ai choisis d’apporter au monde ce que j’aurai adoré avoir, connaître, et j’impacte ainsi ma propre vie.

Accompagner les autres me permet de changer moi-même, de prendre plus de recul avec mes propres problématiques, et de les voir sous un autre angle. J’ai accepté que cela passe par de nouvelles habitudes et une certaine discipline moi qui étais rebelle à ce mot-là, rebelle tout court.

J’ai tellement lutté pour ne pas entrer dans le moule de la masse, que j’ai été jusqu’à refusé toute discipline, mais je me suis trompé. La discipline est nécessaire, elle permet justement de trouver la liberté. J’avais besoin d’un cadre, d’une structure, que j’ai appris à me créer en partageant mon travail, en me mettant à écrire dessus et à l’expliquer pour le faire connaitre…

Pour changer, il faut changer ses habitudes, il ne peut en être autrement. 

  • Si vous mangez toujours pareil tout en vous plaignant d’être trop gros.se, ne vous étonnez pas. Si vous ne supprimez pas le sucre ou le gras un moment donné, alors comment voulez vous maigrir ?
  • Si vous ne vous bougez pas et restez devant votre écran au lieu d’aller courir, ou au moins marcher, ou vous inscrire à une salle pour avoir un coach par exemple, comment prétendre retrouver la forme ou vouloir faire un sommet ? 
  • Si vous ne changez pas d’état d’esprit en ne prenant pas vos responsabilités en matière d’argent par exemple, en n’en prenant pas soin, en n’aimant pas les « riches », en ne mettant pas d’argent de côté pour faire un voyage, ou inviter quelqu’un que vous aimez, comment pourrez-vous évoluer vers une vie plus satisfaisante ? 
  • Si vous sentez que vous auriez besoin d’un accompagnement et que vous remettez toujours à plus tard, ou en commencez un, mais vous ne faites pas le travail, en pensant que de toutes manières, ça ne changera rien, comment voulez-vous avoir le courage de ne plus procrastiner, de ne plus freiner des quatre pattes pour grandir ? 
  • Si vous ne mettez pas un peu d’argent de côté chaque mois pour investir sur cet accompagnement, si vous ne prenez jamais le risque de le faire, comment voulez-vous sortir du moule ?

Il n’y a pas de modélisation, ce sont vos recettes à vous qui comptent. Je suis d’ailleurs un peu gênée par le sacro saint mot « réussite » pris parfois au premier degré : on pense tout de suite « argent », alors que certains peuvent « réussir » leur vie, sans forcément avoir beaucoup d’argent.

Tout dépend de ses aspirations, de ses objectifs en fonction de ses valeurs hautes. Pour certains, l’argent est une valeur haute, et si ça ne l’est pas pour vous, vous aurez tendance à les critiquer, alors que vous n’avez tout simplement pas les mêmes valeurs…

Pour moi, l’argent, comme pour beaucoup, est une énergie, un moyen de se payer ce qu’on veut, si on est conscient de ce qu’on fait, et si c’est cohérent avec sa vision de la vie. J’aime l’argent s’il me permet d’agir de façon éthique, avec respect des êtres qui me paient la valeur de ce que je transmets. 

J’ai de plus en plus l’intention de faire payer la valeur haute de ce que j’apporte dans mes séances. Ce sera cher et je continuerai aussi d’offrir de façon gratuite à d’autres. Mon travail a de la valeur et c’est à moi de la faire valoir. Au plus je me respecterai, au plus, je pourrai affirmer la valeur que ça a et j’attirerai les personnes qui auront conscience que cela en a. C’est d’ailleurs en train de se passer pour moi : j’attire aujourd’hui les personnes qui ont conscience, que c’est un très-OR et donc que ça a de la valeur.

Je cours de moins en moins à la recherche de solutions, elles viennent à moi aujourd’hui. Les personnes viennent à moi : je suis de plus en plus claire avec mon message, je pense que vous l’avez compris.

Contactez moi si vous avez des questions