1/ Au mémorial de la résistance du Vercors à Vassieux 
2/ A la redoute Marie-Thérèse d'Avrieux

La chorégraphe crée selon une libre interprétation du thème de la résistance qui aborde également ceux du système immunitaire (système de défense du corps), de la résistance mécanique dans les tissus, les muscles du corps (contraintes, déformations, forces...).

Cette création a été adaptée aux forts de l?Esseillon en tenant compte de l?aspect défensif de ceux-ci (ils ont abrité des militaires mais aussi des résistants), des tensions que leur histoire et leur localisation peuvent inspirer : horizontalité / verticalité, défense / attaque, logique / absurde, attente / action...