A partir d?exercices simples, nous cherchons à dénouer, échauffer et réveiller nos corps pour entrer dans le mouvement et appréhender l?espace, la gestuelle et la musicalité, en conscience et de façon ludique.

C?est à travers nos sens notamment que nous cherchons à développer nos sensations et à faire naître de l?intérieur nos propres danses sensuelles et sensationnelles?

L?objectif principal est de trouver le mouvement spontané et non « pensé », le « non mouvement », en silence et en musique, et d?améliorer nos capacités physiques de façon profonde, mais aussi d?exprimer notre univers poétique, notre imaginaire.

Ces ateliers invitent aussi à oser se montrer en toute liberté, écouter, donner et recevoir des autres et de l?environnement. Il nous faut prendre le temps de relier le physique à l?esprit et de s?harmoniser dans sa globalité, de libérer sa danse et se laisser surprendre par le créateur qui est en chacun de nous.

La nature est source de créativité. Si nous apprenons à l?observer et si nous prenons le temps de nous en imprégner, des gestes simples apparaissent en harmonie avec notre environnement. Nous entrons en résonance avec les éléments et nous ressentons progressivement notre lien profond avec l?univers. Les sens en éveil, nous vivons des sensations des plus sauvages aux plus subtiles.

Les danses naissent des espaces et du ?paysage? dans lequel nous évoluons : les éléments minéral, végétal, liquides influencent notre gestuelle différemment et procurent des émotions et des sensations spécifiques.

Chaque passage, suivant le moment où il a lieu, permet de vivre l?instant présent sans qu?on ne puisse retrouver exactement la même danse d?une fois sur l?autre.

Le ? travail ? de recherche a lieu quel que soit le temps qu?il fait : on danse aussi bien dans la neige l?hiver, que dans l?eau l?été, qu?il vente ou qu?il pleuve.

L?accent est mis sur la découverte et l?éveil des sens, capteurs d?information privilégiant la stimulation d?un mouvement le plus spontané et le plus libre possible.

Chaque saison a sa spécificité, ses surprises, ses secrets, sa raison d?être. Chaque saison est associée à l?autre, la contient et prépare la suivante. Il est possible de suivre les stages indépendamment les uns des autres, mais une priorité sera accordée aux personnes qui s?engagent sur le cycle complet.

-       L?automne :

A la saison de l?automne, nous abordons le rapport à la terre, l?enracinement, les pieds, la verticalisation, la marche, le poids et le contrepoids. C?est l?époque de la chute des feuilles, le déclin, la mort pour l?humus, la décomposition, la récolte, l?engrangement, la cueillette des fruits et des graines semées, le développement intérieur.

A l?automne, nous devons accepter de nous engloutir progressivement dans le noir de l?hiver, de nous dénuder pour une autre reconnaissance. Le remaniement est une nécessité même si c?est inconfortable, c?est un éternel mouvement, comme chaque année, chaque étape de notre vie. Nous travaillons sur la transformation, notre rapport à la gravité et nos racines, notre façon de nous déplacer.

-       L?hiver :

« L?hiver est une phase d?immobilisation, de stagnation apparente (gel, froid, neige) : les actions sont comme suspendues, mais quelque chose travaille dans la terre, sous le manteau neigeux. C?est donc une phase de régression, de pétrification, de stase? »

Marie-Claire Dolghin ?Les saisons de l?âme?

Nous travaillons sur les organes, et notamment le c?ur et la circulation sanguine, notre feu intérieur. Nous abordons le silence, le non mouvement, notre façon de partir du mouvement intérieur pour ex-primer nos sensations internes. C?est un temps pour nous centrer et ressentir la respiration des cellules.

-       Le printemps :

C?est une période de retour à la vie de ce qui semblait mort : un élan de jeunesse, une pulsion vitale. C?est la fête des fleurs, d?un nouveau germe. Cette saison est composée d?une alternative de joie et d?angoisse (on se sent encore fragile après l?hiver), d?espoir et d?inquiétude (comme une naissance).

Nous abordons ici la colonne vertébrale, l?axe et le rapport au ciel et à l?air.

A travers des exercices de respiration et de voix, nous prendrons conscience de nos poumons, de notre façon de respirer, de faire respirer nos gestes et notre corps entier. Nous tentons de nous expandre, de réunir les contrastes avec des allers-retours entre le bas et le haut pour réunir les opposés et connaître autant l?intérieur que l?extérieur.
 
-       L?été :

« L?été, tout ce qui était en germe s?épanouit, se dilate, explose? C?est le temps des moissons, des fruits et des récoltes, qui coïncide avec l?apogée de la lumière, puisque nous sommes au solstice d?été. Il représente l?accomplissement, l?exaltation de la lumière et de la chaleur, préparant la redescente automnale ».

Marie-Claire Dolghin "Les saisons de l'âme"

La saison d?été est liée à l?eau et à la lumière.

L?eau est une énergie de fluidité et d?intuition qui subit la pesanteur. Elle porte et emmène tout ce qu?elle rencontre (mémoires de l?eau). Elle permet des capacités d?adaptation, de douceur et des qualités intuitives. Elle invite à se laisser aller.

Nous travaillons sur les liquides du corps (sauf le sang déjà abordé l?hiver), la fluidité du mouvement et de nos déplacements dans l?espace.