Le nouvel an, un passage obligé


Le nouvel an pour moi est associé au fait de DEVOIR fêter le passage. Cette année nous allons le fêter en travaillant comme nous aimons le faire avec 10 personnes qui viennent à notre séjour "ressourcement" méditer, marcher dans la neige, bien s'alimenter, prendre soin d’eux. Nous savons que cela va être à la hauteur de ce que nous aimons puisque nous le faisons à notre image. Nous allons célébrer le passage en faisant un bilan de l’année écoulée et en posant nos objectifs pour 2018. Et ainsi, cette année, je ne le vis pas comme un devoir, mais bien au contraire, je sens déjà que cela va être un véritable plaisir !

Janus au double visage, Dieu de la porte entre l’avant et l’après


Janus est un Dieu à deux têtes : une tournée vers l’année qui s’achevait et l’autre vers celle qui arrivait. C’est le Dieu du passage, des commencements et des fins, du passé et de l’avenir.

J’aime cette image, l’idée qu’on puisse avoir une partie de nous en lien avec le passé, et une en direction de notre futur. Je sais que la Vie nous pousse à grandir, à lâcher prise par rapport à ce qui n’a plus lieu d’être. On traverse le temps parfois persuadé que ce que nous vivons est la meilleure chose que nous puissions faire. Il nous arrive une « tuile », ça ne se passe pas comme on veut et on doit changer de voie, de direction, se remettre en question en lâchant le "vieux soi".



Une nouvelle année = la saison du printemps



Une nouvelle année qui s’annonce, c’est comme un printemps : la promesse d’une nouvelle vie qui démarre, de floraisons diverses, de déplacements intérieurs et extérieurs...

On fait des plans sur la comète, on se promet qu’on arrête de fumer, qu’on perd ces fameux kg, qu’on appelle l’ami avec lequel on s’est fâché, qu’on va prendre le risque de lâcher son boulot, cette fois c’est clair, qu’on va le faire ce tour du monde dont on parle depuis des années...

On espère que C’EST THE ANNÉE : celle durant laquelle on gagne ce qu’on estime que l’on vaut, on augmente ses tarifs, on y croit, c’est bon, on arrête de pinailler, de tourner autour du pot, on y va quoi !

Le nouvel an c’est aussi un moyen de renaître



On pense qu’on va passer un cap, on se fait des promesses souvent non tenues qu’on reporte l’année d’après et qu’on cache parfois parce qu’on a honte que cela n’avance pas ! On se dit « pfff lui il en est encore au même point », alors que soi-même on n’a pas bougé d’un pouce dans un autre domaine.

Aujourd’hui il y a pléthore de propositions pour booster son estime de soi, apprendre à bouger son c...il n’y a jamais eu autant d’agendas, de techniques, de formations, de séminaires pour tenir ses fameux p...d’objectifs !
Mais je pense qu’il y a du bon même s’il y à prendre et à laisser. C’est important selon moi de pratiquer, de mettre en œuvre, de « faire » aussi pour que ça avance...pas seulement de lire, suivre des stages, mais d’appliquer ce qu’on apprend au QUO-TI-DIEN.

Je crois en la valeur des rituels qui changent nos habitudes et nous poussent à tenir nos engagements.

Cela nous aide à renaître, lâcher nos vieilles peaux comme à l’automne, nous préparer durant l’hiver à notre nouvelle identité. Vous pouvez créer vos propres rituels !

Je vous souhaite en ces jours de transformation d’aller au plus près de vous-même, de trouver la voie vers le meilleur de vous.

Belles fêtes et beau passage à vous.


Je vous annonçais dernièrement la naissance de mon nouveau site, la nouvelle page Facebook. J'ai besoin d'encouragements : merci de liker ma page et de mettre des commentaires que je sache ce qui vous intéresse ou pas svp. Merci d'avance de montrer que vous êtes là avec moi pour démarrer ensemble 2018.